Le site du poignet

LE MOT DES CHIRURGIENS

Ce site a un but pédagogique.
 
image_mot_homeIl est destiné avant tout au “grand public”, c’est à dire au plus grand nombre et ne nécessite aucune connaissance médicale. C’est pourquoi, j’ai choisi de simplifier au maximum les termes utilisés en prenant soin d’éviter tout “jargon médical”. Les mots qui conservent une connotation médicale sont soulignés en vert et le fait de cliquer dessus renvoie à un glossaire.Ce site apporte des informations sur des maladies, des traumatismes du poignet, mais aussi sur des examens complémentaires (radiographie, scanner, etc.), sur le déroulement d’une intervention ou d’une anesthésie.

En savoir plus ...

J’ai fait appel à d’autres médecins (Médecins Rééducateurs, Rhumathologues, Anesthésistes, Radiologues, Chirurgiens Plasticiens, Chirurgiens Orthopédistes) pour animer ce site. Ces médecins viennent d’horizons différents, ont des formations et des expériences différentes mais ont un intérêt commun pour le poignet.

J’ai également démandé à des kinésithérapeutes de nous apporter leur expérience en terme de rééducation et d’orthèses.

Certaines fiches sont un peu plus “techniques” car se rapportant à la fabrication du matériel d’ostéosynthèse ou à son évolution. Elles seront plus difficile à comprendre pour un public non averti.

Notre site n’a pas vocation à gagner de l’argent au travers de pages publicitaires, c’est pourquoi nous n’accueillons pas de bandeaux publicitaires.


Le troisième millénaire

Les techniques évoluent sans cesse, il en va de même pour la médecine. De nouvelles techniques de soins sont apparues au cours des dernières années et permettent de mieux prendre en charge les pathologies du poignet… 


En savoir plus ...

Parmi les nouvelles nouvelles techniques qui révolutionnent la prise en charge des traumatismes du poignet, citons l’ostéosynthèse par plaques à vis bloquées et l’arthroscopie du poignet, toutes deux détaillées dans le chapitre “nouvelles technologies”.

Les nouvelles façons de traiter les différentes pathologies du poignet mettent l’accent sur la réduction de l’abord chirurgical, une meilleure prise en charge diagnostique et des thérapeutiques plus performantes et moins agressives.

Le but est d’accroitre la qualité des soins tout en réduisant la durée d’hospitalisation.

Si au cours du vingtième siècle la médecine a permis d’augmenter l’espérance de vie de chacun d’entre nous, l’accent se porte désormais sur l’amélioration de la qualité de vie.

La chirurgie du poignet en est un parfait exemple.

Une fracture du poignet consolide toujours ou pratiquement toujours, quelque soit le traitement. Le but que nous poursuivons actuellement est de permettre aux patients que nous traitons de reprendre leurs activités habituelles le plus rapidement possible et de faire en sorte que le traumatisme subi ait un faible retentissement. C’est ce qu’on appelle la chirurgie fonctionnelle.
La diminution des douleurs ressenties par le patient reste également au coeur de nos préocupations ainsi que l’aspect “esthétique” final.


L’hiver, une saison dangereuse ?

Si les sports d’hiver amènent leur lot de fractures et autres entorses, le danger peut se cacher au coin d’un trottoir verglacé !


En savoir plus ...

Certaines journées particulièrement froides sont ainsi responsables de véritables “épidémies” de fractures du poignet. Devant l’afflux de patients aux urgences, il est parfois difficile de traiter simultanément toutes les fractures.

Pas de panique !

La fracture du poignet n’est que rarement une urgence médicale ou chirurgicale. Si une intervention est envisagée, elle peut être réalisée dans les 15 jours qui suivent le traumatisme.

Ainsi, il est de plus en plus fréquent de “programmer” les patients dans les 10 jours qui suivent une fracture. Lors du passage dans le service des urgences, et après qu’une radiographie ait été réalisée, deux cas de figure peuvent exister.
Soit la fracture n’est pas déplacée et un traitement orthopédique peut être débuté (cf fiche sur les fractures du poignet).
Soit la fracture est déplacée ou instable, et le médecin peut décider d’une intervention. Le poignet est immobilisé par une attelle en attendant une intervention ultérieure.
Parfois, le poignet peut être tracté pendant quelques minutes afin de mieux aligner les os si la fracture est très déplacée. Le patient rentre ensuite à domicile avec une ordonnance de médicaments contre la douleur et reviendra quelques jours plus tard pour se faire opérer.

Le fait de reporter une intervention permet également d’éviter le stress de l’urgence. Le patient, une fois rentré à domicile peut également prendre l’avis de son médecin traitant, lui poser les questions qu’il n’a pas eu le temps ou l’idée de poser lors de son passage aux urgences. Il peut également se renseigner sur la “réputation” du centre qui va le prendre en charge et prendre éventuellement un deuxième avis auprès d’un autre chirurgien orthopédiste.
Bref, les quelques jours séparant la survenue de la fracture de l’intervention permettent parfois de mieux préparer cette dernière, ainsi que la convalescence qui s’en suivra.


Le retour de la belle saison, la fin des fractures ?

Vous avez pu profiter tout l’hiver des pistes enneigées. Les sports d’été vont prendre le relais…


En savoir plus ...

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il y a tout autant de fractures l’été que l’hiver. Les premiers rayons de soleil nous attirent à l’extérieur transformant les marmottes en “sportifs expérimentés”.

Parmi les dangers qui vous guettent, le roller reste un grand pourvoyeur de lésions traumatiques du poignet. Fractures articulaires, lésions ligamentaires, impactions cartilagineuses… Dans tous les cas, n’oubliez pas vos protège-poignet !

Avec les beaux jours, les sorties se multiplient. Les motos ressortent du garage pour ceux d’entre vous qui l’utilisent en loisir. Même si les routes se font moins glissantes le risque de chute est toujours présent. Restez sur vos gardes ! Idem pour les chutes de vélo !

Pensez à votre préparation physique !

 


 

 

 

Nous adhérons aux principes de la charte HONcode

Avertissement : Les informations fournies sur sitedupoignet.com sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation qui existe entre le patient (ou visiteur du site) et son médecin

Ce site ne pratique pas la collecte, le traitement ou l’utilisation de données personnelles qui peuvent nous être adressées par des internautes. Ces informations restent strictement personnelles, ne donnent pas lieu à des échanges et ne sont pas stockées.